Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Concept car BMW X5 Vision Efficient Dynamics

Concept car: BMW X5 Vision Efficient Dynamics

La manière douce

17.03.2008

Chez BMW, les techniques d’amélioration de l’efficacité sont déjà considérables. Les mesures qui ont rendu plus sobres de nombreux modèles sont réunies sous le nom « Efficient Dynamics ». Ainsi, en conduite intelligente, une 320d ne prélève dans le réservoir que 5 litres de diesel aux 100 kilomètres. Sous peu, les BMW pourraient devenir encore plus économes. Le constructeur bavarois dévoile au Salon de Genève ses futures techniques de réduction de la consommation dans un prototype de X5 hybride.

À l’instar de nombreux autres constructeurs, BMW mise également sur l’entraînement hybride dans la perspective d’une meilleure efficacité. À la différence toutefois du système Active Hybrid présenté en septembre 2007 dans la X6, BMW expose à Genève une adaptation douce associant un moteur électrique de 20 CV seulement à un diesel de 204 CV. Cette technique devrait abaisser la consommation normalisée du puissant 2 tonnes à 6,5 litres tout en propulsant néanmoins l’engin de 0 à 100 km/h en 8,9 secondes.

Record mondial de puissance

Galerie: Concept car BMW X5 Vision Efficient DynamicsLe moteur diesel est une ancienne connaissance: il équipe déjà la 123d. Grâce aux deux turbocompresseurs montés l’un derrière l’autre et à la rampe d’injonction commune de troisième génération, le 4 cylindres 2 litres développe 204 CV et 400 newtons-mètres à partir de  2000 tr/min. Ce bloc a d’ailleurs été le premier diesel de série à afficher un rendement de plus de 100 CV par litre de cylindrée.

Boîte automatique à 8 rapports

Ce moteur fait équipe avec une nouvelle transmission automatique à huit rapports. Élaborée par BMW en conjonction avec ZF, cette boîte sera probablement intégrée pour la première fois dans un modèle de série à la fin 2008, dans la nouvelle Série 7. Elle devrait améliorer la dynamique et contribuer en même temps à l’économie de carburant.

Poussée et économie

Galerie: Concept car BMW X5 Vision Efficient DynamicsLa X5 Vision Efficient Dynamics doit son statut d’hybride à un moteur électrique de 20 CV et 210 newtons-mètres, intégré de façon compacte dans le logement de la transmission. Dans un souci de gain de place également, l’électronique de puissance, qui se charge de convertir comme il se doit la tension et la fréquence, a quant à elle été installée sur le flanc de la transmission.

À l’accélération, le moteur électrique apporte une poussée supplémentaire, et partant, une réactivité plus spontanée du 4 roues motrices. À l’inverse, le système produit de l’électricité au freinage à la manière d’une dynamo. L’énergie ainsi récupérée est stockée dans des accumulateurs lithium-ion pour être à nouveau affectée ensuite à l’entraînement.

Toit solaire

Galerie: Concept car BMW X5 Vision Efficient DynamicsLe moteur électrique n’est pas l’unique source de courant dans le X5 hybride. Un grand dispositif photovoltaïque agencé sur le toit produit un supplément d’énergie électrique. Bien que faible par sa quantité, l’électricité produite par les cellules solaires suffit en principe à préchauffer l’huile de la transmission et à abréger ainsi la phase inefficace du préchauffage. Une solution futée. À l’arrêt, l’installation solaire permet de surcroît d’alimenter directement la climatisation, le compartiment réfrigéré, les appareils audio ou le chargement de la batterie. Le système assure ainsi, entre autres, une meilleure exploitation de la fonction Auto Start/Stop, soit l’arrêt automatique du moteur aux feux rouges.

L’efficacité est encore rehaussée dans le concept hybride du X5 par un perfectionnement aérodynamique. A cet égard, l’élément le plus frappant concerne les roues, dont la forme diminue la résistance à l’air. D’après BMW, à une vitesse de 160 km/h, les roues aérodynamiques nécessitent ainsi un kilowatt de moins de puissance d’entraînement.

Les SUV hybrides déjà parmi nous

Galerie: Concept car BMW X5 Vision Efficient DynamicsAvec le prototype de X5 hybride diesel, BMW met en lumière un grand SUV remarquablement économique. Deux années au moins devront toutefois s’écouler avant que ce mode d’entraînement n’atteigne la maturité nécessaire à la production en série. De son côté, Lexus, la filiale de Toyota, propose aujourd’hui, dans la même catégorie, un modèle hybride essence, le RX 400h. Selon le constructeur, ce fringant Japonais se contente de 8,1 litres de super aux 100 kilomètres. Ce chiffre peut même être concrètement enregistré pour peu que l’on renonce aux trajets rapides sur autoroute. Lors de déplacements effectués à un rythme soutenu, un hybride diesel pourrait néanmoins déployer des avantages substantiels en termes de consommation au regard du système de Toyota. Le modèle à l’appétit de moineau de BMW pourrait donc constituer une alternative attrayante, surtout sur le marché allemand.

L’hybride diesel BMW n’incarne peut-être pas une révolution technique, mais à la lumière des indications du constructeur, le prototype offre tout de même un degré élevé d’efficacité par rapport aux coûts. Il serait bien entendu possible de fabriquer des voitures encore plus économiques, mais les solutions techniques seraient alors tout bonnement hors de prix pour l’utilisateur final.

 

Salon de l’Auto de Bruxelles 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l’Auto de Bruxelles 2017 dans notre dossier spécial.

No data available

No data available

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.

Rechercher

Marque
Modèle