Imprimer Recommander   Twitter
[Global Handler onURLNotFound] Line 15: Error: LoadById: Wrong type. Please specify numeric argument.
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Présentation Audi Q5

Présentation: Audi Q5

Symphonie n° 5

06.05.2008

Volkswagen en a un, de même que BMW, et désormais, Audi aussi. Quoi ? Un petit SUV, pardi ! Avec le Q5, Audi entre enfin dans la catégorie des aspirants de taille moyenne. Une technique innovante et un design réussi, en conjonction avec des mensurations raisonnables et trois moteurs adaptés, prédestinent le Q5 à occuper le premier rang dans ce segment.

Le nouveau Audi Q5 est différent. Différent du gigantesque Q7, qui dans les agglomérations européennes, donne l’impression d’un dinosaure égaré hors de son milieu naturel. Le Q5 est par contre adapté, tant aux normes de l’Europe, sans pour autant être petit. Avec une longueur de 4,63 mètres, il est en effet raccourci de 46 centimètres par rapport au Q7, et avec une largeur de 1,88 mètre, il est environ 10 centimètres plus étroit. Au vu de ses concurrents quelque 10 centimètres plus courts encore, le Tiguan et le X3, l’on ne doute toutefois pas que ces dimensions offrent malgré tout une place suffisante à l’intérieur.

Dynamisme en tête

Galerie: Présentation Audi Q5Dès le premier regard, le Q5 paraît dynamique. La faible hauteur de 1,66mètre seulement, les grandes roues- jusqu’à 20 pouces - et le pli de la ligne de caisse qui s’élève de l’aile avant à l’aile arrière au-dessus des poignées de portières créent dans l’ensemble une allure discrète, quoique puissante. En revanche, à l’avant, les phares dans le style de l’A3 Cabriolet ne respirent guère l’innovation, même s’ils sont disponibles en option avec la technique bi-xénon et l’éclairage de jour à LED. Les six LED s’étendent alors en forme de faucille en direction du centre. La calandre Single Frame massive est rehaussée de lamelles longitudinales et encadrée de chrome. Un petit emblème quattro trône par ailleurs à l’emplacement habituel sur tous les Q5.

À l’arrière, le Q5 se distingue également par sa largeur et sa robustesse. Les deux sorties d’échappement accentuent l’allure solide, tandis que les feux à LED disponibles en option, issus de l’A6, suggèrent le raffinement. Comme sur le Q7, tous les éléments des feux arrière sont en outre logés- sans protection- dans le pare-choc. Il ne saurait en être autrement dès lors que, lorsque le hayon est ouvert, l’unité normale des feux tout entière est également soulevée.

Exclusivement en quattro

Galerie: Présentation Audi Q5Le Q5 est un quattro- point final, cela ne se discute pas. À la différence du Tiguan, qui sera également proposé en traction à partir de l’automne 2008, le Q5 a systématiquement quatre roues motrices. En temps normal, la puissance est répartie dans un rapport 40/60, et dans des situations extrêmes, le différentiel du torque peut appliquer au maximum 65% des forces d’entraînement à l’avant ou 85% à l’arrière. Une répartition à 100% sur un seul essieu n’est toutefois pas possible.

Le réglage de base mettant l’accent sur l’arrière devrait favoriser les talents de dynamique routière du Q5. D’après Audi, le Q5 témoigne d’une conduite « d’une précision sportive, instinctive, sûre, et en même temps, confortable ». Les roues pouvant atteindre 20 pouces n’apportent certainement pas une grande contribution à la dimension du confort, mais elles devraient être utiles pour faire glisser lestement les quelque 1,9 tonne du Q5, conducteur inclus, dans les courbes. Les amateurs qui privilégient le confort devraient quant à eux se contenter du format de série de 17 pouces et des pneus 235/65.

Galerie: Présentation Audi Q5L’Audi Drive Select, une régulation électronique des amortisseurs couplée à une nouvelle direction active, augure d’une dynamique supérieure encore. La régulation offre le choix au conducteur entre un mode confortable ou sportif, et comme chez BMW et Mercedes, la direction active améliore la réactivité de la direction et réduit les efforts de braquage requis, surtout dans le trafic urbain.

Pour les escapades tout-terrain, le Q5 offre une garde au sol satisfaisante de 20 centimètres, un angle d’entrée de 25 degrés et un seuil de franchissement de gué de 50 centimètres. En option, une protection de bas de caisse peut également être installée afin de prévenir les dégâts dus à l’accrochage.

Deux moteurs TDI connus

Galerie: Présentation Audi Q5Le catalogue de motorisations du Q5 comprend deux groupes diesel et un essence. Le petit diesel est largement connu: il s’agit du 2.0 TDI, qui transmet 170 CV et un couple de 350 newtons-mètres aux quatre roues par le biais d’une transmission manuelle à six rapports. D’après Audi, ce moteur d’entrée de gamme culmine à 205 km/h en pointe et le Q5 atteint les 100 km/h en 9,5 secondes. 6,5 litres devraient en outre lui suffire aux 100 kilomètres, soit 0,5 litre de moins qu’un Tiguan équipé d’un moteur identique!

La nouvelle boîte à engagements directs à sept rapports, appelée S-Tronic, est implantée dans le diesel plus puissant. Lui aussi une ancienne connaissance, le 3.0 TDI développe 240 CV et livre un couple de 500 newtons-mètres à l’arbre-moteur. Ses caractéristiques routières sont sportives: une vitesse maximale de 225 km/h et un sprint standard accompli en 6,5 secondes seulement grâce à la transmission à double embrayage à sept rapports extrêmement rapide. Pour la première fois dans la marque, un diesel six cylindres est ici associé à une boîte à engagements directs. Enfin, Audi annonce une consommation limitée à 7,7 litres pour ce gros diesel.

Nouveau moteur essence

Pour terminer en beauté, le Q5 peut également être doté d’un moteur entièrement neuf. Reposant sensiblement sur le populaire TFSI de 2 litres, ce bloc affiche 211 CV et un couple de 350 newtons-mètres. Au rayon des innovations, le turbo-essence est le premier quatre cylindres à bénéficier du système Valvelift d’Audi de gestion variable de la course des soupapes. Eu égard notamment à ce facteur, le couple est hissé à un niveau considérable de 350 newtons-mètres au lieu des 280 habituels pour un moteur de 2 litres. Fort de cette puissance, le Q5 essence bondit aux 100 km/h en 7,2 secondes seulement, et à 222 km/h, il soutient pratiquement le rythme du gros diesel, tandis que la consommation devrait osciller autour d’un chiffre étonnamment avantageux de 8,5 litres. Le moteur essence peut également être combiné à la nouvelle transmission S-Tronic, qui peut être actionnée en option au moyen de palettes au volant.

Ravissement pour les sens

Galerie: Présentation Audi Q5Le dossier de presse est enthousiaste: l’esthétique et le toucher dans l’habitacle sont un ravissement pour les sens. Dans le style typique d’Audi, le moindre élément est empreint de qualité supérieure et de noblesse. Parmi les options figurent naturellement plusieurs combinaisons de tissu, d’alcantara et de cuir, ainsi qu’une multitude d’inserts pour le tableau de bord et les portières. Moyennant un supplément, un grand toit ouvrant panoramique instille en outre une atmosphère de raffinement aérien. Les grands sièges de l’avant et les trois places assises distinctes du fond peuvent même accueillir les cinq passagers dans un espace généreux. Si on le souhaite, la banquette arrière peut par ailleurs coulisser de 100 millimètres dans le sens longitudinal.

Jusqu’à 1560 litres

Sous le cache de l’espace de chargement, le coffre engloutit au moins 540 litres de bagages, et une fois les sièges arrière rabattus, il peut même contenir jusqu’à 1560 litres- la même capacité que la Golf Variant. En option, le dossier du siège convoyeur peut également être replié vers l’avant de façon à pouvoir embarquer des objets particulièrement longs. Par ailleurs, un logement pour boissons climatisé fait pour la première fois son apparition chez Audi.

Pléthore d’accessoires

Galerie: Présentation Audi Q5Dans la liste des équipements de série particuliers, Audi présente un nouvel ESP qui devrait détecter au moyen de capteurs spéciaux si le Q5 est surmonté de barres de toit chargées et si le centre de gravité global s’est donc déplacé en direction du haut. Le programme de stabilité attesterait alors de réactions plus sensibles et interviendrait plus tôt pour maîtriser le Q5.

Tous les systèmes de sécurité connus sont par ailleurs au rendez-vous: un radar de contrôle de distance, une surveillance de changement de trajectoire, une observation de l’angle mort et une caméra de recul ne sont qu’un bref échantillon des options. Le rabat électrique du compartiment à bagages et l’attache-remorque basculante- permettant de tracter jusqu’à deux tonnes- complètent le tableau déjà exhaustif. Une autre nouveauté d’Audi réside dans l’assistant des feux de route, qui commute automatiquement les feux longue distance et de croisement en fonction du trafic.

S’agissant des prix, Audi reste discret. Nous tablons sur un chiffre approximatif de 39.000 euros pour le Q5 2.0 TDI, soit sensiblement le prix pratiqué par BMW pour son X3 2.0d de 177 CV. Une somme qui ne démentira certainement pas le succès commercial auquel est promis le Q5 dès son arrivée dans les concessions en septembre 2008. (mb)

Galerie: Présentation Audi Q5

 

Salon de l’Auto de Bruxelles 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l’Auto de Bruxelles 2017 dans notre dossier spécial.

No data available

No data available

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.

Rechercher

Marque
Modèle