Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Présentation: Ferrari 458 Italia

Présentation: Ferrari 458 Italia

Mais c’est Schumi !

11.08.2009

Michael Schumacher n’allait tout de même pas se contenter de revenir – certes, très brièvement – à la Formule1! Non, il s’est aussi beaucoup impliqué dans le développement de la nouvelle supersportive maranellienne et signe notamment le châssis de la 458 Italia. Mais la remplaçante de la F430 se targue de mériter bien d’autres superlatifs, en sus de la « touche Schumi » !

Ainsi, dans le dossier de presse, Ferrari décrit la nouvelle 458 Italia comme un concentré de style, d'intuition créative, de passion et d’innovations technologiques – autant de qualités qui font la renommée de l’Italie. D’où l’adjonction à son nom du suffixe « Italia ».

Vous avez dit superlatifs?

Voilà une affirmation plutôt hardie - de quoi tendre l’oreille! Mais c’est un fait : la 458 Italia brille par quelques innovations tout à fait uniques, non seulement dans son segment, mais surtout dans la catégorie des véhicules de plus de 500 CV! Parmi celles-ci, citons tout d’abord l’association d’un moteur central arrière V8 et d'un système d'injection directe. La 458 Italia ne consomme que 13,7 litres aux 100 kilomètres, ce qui la hisse en haut du classement dans sa catégorie. A titre de comparaison, la Lamborghini Gallardo (560 CV) et l’Audi R8 V10 (525 CV) engloutissent respectivement 14 litres et 14,7 litres, mais à leur décharge, elles sont toutes deux dotées d’une transmission intégrale.

Présentation Ferrari 458 ItaliaFace à ses concurrentes directes, la Ferrari n’a pas à rougir de ses performances maximales. Pas moins de 570 chevaux emportent jusqu’aux 9.000 tours l’agrégat V8, protégé par son capot de verre, ce qui signifie 127 CV par litre de cylindrée (4.500 centimètres cubes). La 458 Italia génère son couple maximum, qui atteint tout de même 540 newtons-mètres, à 6.000 tours – une performance classique dans le segment des voitures de course. Ainsi parée, la sportive toute légère – 1,4 tonne environ pour une puissance massique de 2,42 kilogrammes par CV – doit en principe passer de 0 à 100 en 3,4 secondes. Et ce, grâce à la boîte de vitesses 7 rapports à double embrayage, ainsi qu’à la répartition des masses de 42 à 58 pour cent. Son ardeur devrait lui permettre de flirter avec les 325 km/h. Cerise sur le gâteau : la septième vitesse ne repose pas sur un rapport de vitesse surmultiplié; elle est bel et bien là pour les pointes de vitesse. Les Italiens insistent sur ce point !

Sans spoiler

A de telles vitesses, l’aérodynamisme joue un rôle primordial. A 200 km/h, la force de poussée est par exemple de 140 kg. Cette valeur est d’autant plus remarquable que Ferrari s’en tire (une fois de plus) sans le moindre spoiler.

De ce fait également, le dernier trait de génie de l’usine de Maranello relève du chef-d’œuvre. L'âme de la 458 Italia a été préservée, puis parée de modernité. On apprécie notamment les feux diurnes LED, de même que la large calandre qui orne l’avant. Les montants avant filigranés donnent une idée du raffinement optique. Le toit s’inscrit dans la continuité du pare-brise fortement incliné, dont les dimensions généreuses devraient offrir à ses deux passagers un espace confortable.

Présentation Ferrari 458 ItaliaDe derrière, la 458 Italia est indéniablement une Ferrari. Les trois pots d’échappement semblent se cabrer légèrement. Le son qu’ils produisent est sans le moindre doute sublime et résolument évocateur des voitures de course. Il devrait en aller de même pour le système de freinage qui se cache derrière des jantes 20 pouces disponibles en option. La distance de freinage annoncée par Ferrari est de 32 mètres à 100 km/h – avec des pneus route.

Un habitacle digne d’un pilote de course

L’habitacle ergonomique a spécialement été conçu pour répondre aux besoins d’un pilote de course. Nouveauté: les commandes au volant, qui permettent désormais de contrôler l'ensemble des réglages du véhicule, ainsi que les systèmes de navigation et de divertissement.

Si les Italiens ne se sont pas encore prononcés sur le prix, on suppose qu’il avoisinera 185.000 euros. Pour connaître le montant exact, il faudra attendre la présentation officielle du véhicule au public lors du salon IAA de Francfort (du 17 au 27.09.2009) et pourquoi pas en présence de Michael Schumacher lui-même ? Il se pourrait en effet que le pilote fasse un saut à Francfort entre les grands prix de Monza et de Singapour pour lever le voile sur sa nouvelle voiture de fonction. (mb)

Présentation Ferrari 458 Italia

 

Salon de l’Auto de Bruxelles 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l’Auto de Bruxelles 2017 dans notre dossier spécial.

No data available

No data available

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.

Rechercher

Marque
Modèle