Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Prise de contact: Fiat Croma (Facelift)

Prise de contact: Fiat Croma (Facelift)

Accents d’efficacité

26.03.2008

À l’occasion de la nouvelle année, Fiat a offert un lifting à la Croma. Les retouches légères, mais non moins efficaces, donnent à l’Italienne une allure plus tonique. Sur le plan technique, cette spacieuse familiale est pratiquement reproduite à l’identique.

Ce lifting a greffé à la Croma le nouveau visage de la famille Fiat. Le break a également hérité des phares s’étirant en pointe, de la cassure dans le capot moteur de la Grande Punto et de la Bravo, sans oublier l’habillage remanié de la calandre. Ses prises d’air agrandies semblent moins austères que sur le modèle précédent. Dans l’ensemble, ce nouveau visage convient bien à cette Italienne de 4,78 mètres, qui paraît nettement plus moderne et plus séduisante.

Notes chromées

Prise de contact Fiat Croma (Facelift)Les nouveaux seuils latéraux, les feux arrière redessinés et le tablier arrière légèrement modifié parachèvent la Croma revue et corrigée. Les notes chromées rehaussant les fenêtres et les listels décoratifs lui confèrent en outre un soupçon d’élégance italienne. Les changements n’ont d’ailleurs pas été imaginés par le designer national Giugiaro, qui a conçu initialement la Croma, mais par le Centro Stile de Fiat.

L’intérieur de la Croma est dans une large mesure resté inchangé. L’on trouve de nouveaux revêtements de siège en textile ou en cuir, un tableau de bord enrichi d’une pléthore d’instruments et de commutateurs, ainsi qu’un nouveau volant.

Du reste, les nouveautés techniques ne sont que marginales. Ainsi, l’ajustement de la suspension et de l’amortissement sur l’essieu avant a fait l’objet d’une révision minime. La Croma devrait désormais absorber les secousses un peu plus délicatement.

Éclairage directionnel adaptatif

Une nouvelle gamme d’équipement s’est par ailleurs ajoutée au catalogue à la faveur de ce lifting. La version Dynamic propose à présent un éclairage directionnel adaptatif, qui active les feux antibrouillard dans les virages en fonction de l’angle du volant et éclaire ainsi en principe mieux les carrefours. De plus, toute la gamme est dorénavant dotée en série d’un équipement de sécurité complet, qui comprend 7 airbags, l’ESP, l’ASR, l’assistance au freinage et l’aide au démarrage en côte.

Le volume généreux du coffre, qui peut accueillir de 500 à 1510 litres selon la configuration des sièges, a été conservé, de même que le confort d’assise. Avec un empattement de 2,70 mètres, la Croma offre une place suffisante pour les jambes, même sur les sièges arrière. Malgré la hauteur du véhicule (1,60 mètre), le dégagement à la tête est par contre plus faible qu’on pourrait le penser.

Choix inchangé de motorisations

Prise de contact Fiat Croma (Facelift)Comme dans le modèle précédent, deux moteurs essence et trois diesel sont disponibles. Côté essence, Fiat mise sur les deux blocs connus à 16 soupapes, qui affichent l’un une cylindrée de 1,8 litre et 140 CV et l’autre 2,2 litres et 147 CV. Au rayon diesel, le trio de turbos comprend les moteurs Multijet de 1,9 litre développant 120 et 150 CV, ainsi que le 2,4 litres de 200 CV au sommet de la gamme. Tous les moteurs sont conformes à la norme d’émission Euro 4 et les diesels sont en outre équipés d’un filtre à particules.

Les blocs essence sont associés à une transmission à cinq rapports, tandis que les diesel s’accompagnent en théorie d’une boîte manuelle à six rapports. En variante, une version automatique est disponible pour le plus gros moteur essence et les diesel. Pour notre première sortie au volant de ce modèle remanié, nous avons essayé le moteur diesel de 150 CV, qui avec 320 newtons-mètres, ne dépasse le niveau de puissance inférieur que de 20 Nm.

Le groupe propulseur est sans conteste suffisant pour les 1,6 tonne de la Croma, pour autant que l’on ne s’attende pas à une explosion de sportivité. Le 4 cylindres s’extrait sagement de la plage des bas régimes pour amener la Fiat aux 100 km/h en un peu moins de 10 secondes. Le plaisir de conduite est seulement gâché par la lenteur de fonctionnement de la boîte automatique, qui prend largement le temps pour transmettre la puissance aux roues avant. De surcroît, la consommation moyenne augmente dans la pratique d’un bon litre, atteignant près de 8 litres aux 100 kilomètres.

En bref

Contrairement à ses habitudes, Fiat n’a pas augmenté le prix de la Croma à l’occasion de son lifting. Le modèle d’accès était jusqu’à présent le 1,8 litre essence à 23.000 euros. Le diesel de notre essai est quant à lui affiché à partir de 30.250 euros. Cette somme donne droit à un break abouti, avec un espace abondant, un bon équipement et une esthétique élégante.

 

Salon de l’Auto de Bruxelles 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l’Auto de Bruxelles 2017 dans notre dossier spécial.

No data available

No data available

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.

Rechercher

Marque
Modèle