Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Prise de contact: Mazda 6

Prise de contact: Mazda 6

Le compte est bon!

10.01.2008

«0,27 - 35 = 6!» De bonne humeur et fier de lui, Ryuichi Umeshita présente ce calcul erroné. Le chef de projet de la nouvelle Mazda 6 est issu d'une culture certes très différente de la nôtre, mais les Japonais ne peuvent toutefois pas usurper les lois de la mathématique. Et pourtant, dans le public, personne ne songerait à le contredire. Les journalistes réunis lors de la conférence de presse à l’occasion de la présentation internationale et des essais sur route de la nouvelle 6, ont en effet bien compris la logique singulière de ce jeu chiffré. 0,27 et moins 35 sont assurément les valeurs les plus impressionnantes de la dernière mouture de cette voiture de catégorie moyenne. Nous avons pu tester la nouvelle Mazda 6, qui témoigne de l’aspiration de la marque à opérer un nouveau saut de qualité.

A nouvelle génération, nouvelles performances: la Mazda 6 n’échappe pas à cette règle générale. Elle a en effet gagné en dimensions, en puissance et en vitesse. Mais malgré ces nouvelles valeurs en hausse et un équipement étendu, elle pèse 35 kilos de moins que son prédécesseur. Avec un Cx de 0,27, la Mazda se distingue aussi par un coefficient aérodynamique exceptionnellement bas. Curieusement, ce sont notamment deux tôles en forme de fer à cheval sous le plancher du véhicule qui en sont responsables. Grâce à sa ligne aérodynamique et à sa perte de poids, la nouvelle 6 est à la fois plus économique et plus sportive.

Noble, élégante, sportive

Prise de contact Mazda 6Même si elle bénéficie du meilleur coefficient de pénétration dans l’air de sa catégorie, la Mazda 6 n’apparaît pas comme une voiture au profil résolument futuriste. Toutefois, elle présente peu de similitudes optiques avec son prédécesseur. La face avant de la 6 fait beaucoup plus penser à la CX-7. Son regard de défi, les arêtes et transitions nettes dans la robe de sa carrosserie ainsi que ses passages de roue résolument saillants lui confèrent une apparence extérieure dynamique. Les grandes surfaces lisses, la fente étroite et les groupes optiques qui font penser à des bijoux confèrent à la Mazda un niveau de distinction qui n’est pas sans rappeler celui de la Lexus.

L’habitacle modernisé et légèrement plus grand vaut également le détour. L'agencement du cockpit est bien pensé, moderne et élégant. Grâce à une série de détails nobles (comme les instruments Optitron du cockpit) et son généreux espace, on se sent résolument à l'aise à bord de la 6. Mais les nombreux éléments en plastique dur viennent hélas sérieusement tempérer cette atmosphère distinguée. À l'avant comme à l'arrière, des adultes peuvent confortablement prendre place à bord de cette quatre portes de 4,76 mètres de long. La garde au toit pourrait cependant poser quelques difficultés à l'arrière pour des passagers de plus de 1,85 m. Plus petit que le bout du doigt, le bouton de déverrouillage du compartiment à bagages est placé directement à côté du troisième feu stop dans le couvercle du coffre. Une brève pression sur ce bouton déclenche l’ouverture du compartiment à bagages, qui est passé à 519 litres - soit une augmentation de 27 litres.

Plus rapide et plus économique

Prise de contact Mazda 6Les chambres de combustion du quatre cylindres de la version haut de gamme à essence que nous avons testée ont également grandi. De 2,3 litres, sa cylindrée est à présent passée à 2,5 litres. Le moteur à aspiration d'une puissance de 170 ch offre une réponse plus rapide, réagit plus spontanément aux sollicitations de l'accélérateur et autorise dans l'ensemble de meilleures performances. Le levier de la boîte de vitesses manuelle à six rapports, proche du conducteur et tenant bien dans la main, glisse aisément dans les couloirs de sélection. En conséquence, on peut se prendre au plaisir de maintenir le moteur haut régime pour parcourir un itinéraire résolument sinueux. Le bloc moteur tient son rang et rugit de plaisir à hauts régimes, dans l'habitacle du reste très silencieux, et doté d'une acoustique sportive rugueuse. Ces manifestations sonores ont un pendant chiffré: le sprint de 0 à 100 km/h ne dure que 8,0 secondes et la vitesse de pointe communiquée par Mazda est de 220 km/h. Bien qu'elle soit plus rapide que son prédécesseur, sa consommation normalisée a été réduite de 8,7 à 8,1 litres. La nouvelle Mazda n’est toutefois pas équipée d’un système d’arrêt et de démarrage automatique ou d’un système de freinage régénératif. Cette appréciable économie de carburant est essentiellement obtenue par la réduction du poids et de la traînée aérodynamique.

Outre le moteur, le châssis  - très largement inspiré du modèle antérieur – s’est également fait plus sportif, sans préjudice toutefois pour le confort. Le train avant a tendance à produire quelques claquements, mais uniquement sur des aspérités très marquées. Les joints transversaux habituels sont en général correctement absorbés. La direction, particulièrement légère à l'arrêt, se durcit aux vitesses élevées et suit avec précision les commandes de braquage du conducteur. Les freins ABS assurent un freinage puissant et souverain. Le système de contrôle de stabilité de série intervient certes tôt, mais d'une manière à peine perceptible. Et celui qui souhaite s’en passer peut couper l'électronique par simple pression d’un bouton. Même dans ce cas, la voiture négocie les virages en toute sécurité et subit, à la limite, un sous-virage aisément maîtrisable. Le conducteur se plaindra toutefois du mauvais maintien latéral du siège du conducteur, pour le reste assez confortable.

Arrivée prévue en janvier 2008

Prise de contact Mazda 6On pourra prendre place à bord de la nouvelle Mazda lors de son lancement sur le marché, en janvier 2008. La Mazda 6 fera alors son apparition comme berline à trois volumes et comme berline à deux volumes. La version break suivra au cours du deuxième trimestre de 2008. Provisoirement, quatre motorisations seront disponibles : outre le moteur à essence de 2,5 litres, un moteur à essence de 2 litres de 147 ch et un moteur diesel de 2 litres développant 140 ch seront également disponibles. Le modèle de base est animé comme aujourd’hui par le moteur à essence de 1,8 litre fort de 120 ch. Plus tard, la variante MPS à hautes performances devrait également à nouveau faire son apparition.

Bon équipement, prix attractif

Prise de contact Mazda 6Avec la motorisation de base, la berline quatre portes dans sa version de base Challenge coûte 22.490 euros. Pour cette somme, Mazda offre également un équipement plus étoffé. Ainsi, la version de base comprend un contrôle dynamique de la stabilité DSC, un contrôle de traction, l'ABS, six airbags, la climatisation, un volant réglable en hauteur et en profondeur, une radio avec lecteur de CD et lecteur MP3, des lève-vitres et des rétroviseurs extérieurs à commande électrique, un verrouillage central avec télécommande, des feux arrière à LED et des jantes en aluminium de 16 pouces. Les trois niveaux d'équipement supérieurs Active, Sport et Sport SAP sont encore plus luxueux. Le moteur de 2,5 litres n'est disponible qu'à partir de la version Sport, au prix de 31.490 euros. Le modèle le plus cher est celui équipé du moteur diesel de 2 litres dans la version Sport SAP et coûte 32.490 euros. Pour la variante à deux volumes, Mazda demande un supplément de 400 euros et pour le break, il faudra ajouter 1.000 euros.

Prise de contact Mazda 6Par rapport à la concurrence, la Mazda 6 est donc bien positionnée sur le plan du prix. Ainsi, la VW Passat 2.0 FSi Sportline dotée d'un équipement pratiquement équivalent coûte 28.140 euros, soit 3.850 euros de plus qu'une Mazda 6 comparable. Un autre avantage financier de la japonaise est sa probable valeur de revente élevée. EurotaxSchwacke prévoit dès à présent un excellent pronostic de valeur résiduelle de la nouvelle gamme. Mais en général, les conducteurs de Mazda ne se séparent pas aussi rapidement de leur voiture. Dans l'enquête de satisfaction des clients de 2006 de J.D. Power, l'ancien modèle était en tout cas le numéro 1 absolu devant tous les autres.

Bilan

A l’instar de son prédécesseur, la nouvelle Mazda 6 suscite l’enthousiasme. Pour Mazda, les comptes sont bons. Les Japonais ont à nouveau trouvé la bonne formule pour que la 6 puisse souverainement poursuivre sa route vers le succès.  

 

Salon de l’Auto de Bruxelles 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l’Auto de Bruxelles 2017 dans notre dossier spécial.

No data available

No data available

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.

Rechercher

Marque
Modèle