Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Prise de contact Mercedes GLK

Prise de contact: Mercedes GLK

L'héritage de grand-papa

27.08.2008

On recherchait en vain un SUV compact chez Mercedes. Longtemps après les Toyota RAV4, BMW X3 ou VW Tiguan, Mercedes entre dans la famille des softroaders moyens. Contrairement à l'Audi Q5 chic et dynamique que nous avons présenté il y a peu de temps, la marque de Stuttgart mise sur un offroad classique aux arêtes vives pour le GLK, sur le modèle de la classe G.

Les lignes arquées et les intersections douces sont une denrée rare pour le Mercedes GLK. "Macho, pas mauviette" semble être la devise de cette voiture aux angles marqués, avec laquelle Mercedes fera concurrence dès l'automne à la nouvelle Audi Q5 et la BMW X3 un peu vieillissante.

Emprunts optiques

Galerie: Prise de contact Mercedes GLKLes concepteurs et designers comparent non sans fierté leur nouveau-né avec son arrière grand-père, le Mercedes Classe G. Certes, les deux s'adressent à une clientèle totalement différente : le G est un vrai tout terrain, le GLK un SUV construit prioritairement pour la route. Mais le petit-fils porte fièrement les traits marqués de son ancêtre.

Contrairement à ses grands frères Classes M et GL, le petit  dernier offroad de Mercedes Benz  n'est pas construit à Tuscaloosa en Amérique, mais à Brême. C'est là-bas aussi qu'est produite la classe C, dont s’inspire le GLK.

Tableau de bord connu

Galerie: Prise de contact Mercedes GLKLa parenté avec le modèle de classe moyenne se repère dès que l'on aperçoit ce SUV de 4,5 mètres et que l'on prend place devant le tableau de bord bien connu. Les sièges sont confortables, proposent cependant un maintient latéral modéré et une trop faible assise pour les grands conducteurs. Contrairement à la première gamme, l'espace pour les jambes à l'arrière est assez restreint.

L'agencement, l'utilisation et la fonctionnalité de toutes les touches et boutons, ainsi que le joystick métallisé du Command System sont, comme dans la classe C, irréprochables. A l'inverse, il y aurait matière à redire de la qualité des matériaux utilisés et leur finition.

Marges d'améliorations

Galerie: Prise de contact Mercedes GLKEspacements imprécis, habillages de porte de mauvais goût et éléments de décor inefficaces, en aluminium et bois véritable malgré tout, mais cela ne suffit pas à répondre à l’image d'excellence de la marque. Dommage que l'impression générale ne soit pas très bonne, alors que certains éléments, comme les barrettes chromées du bouton d'ouverture sont un bon travail de finition.

Pour commencer, le GLK sortira à la mi-octobre et dispose de trois moteurs dotés de la transmission intégrale 4Matic habituelle. Le GLK 280 est une solution bon marché pour ceux qui rêvent de conduire un SUV. Le prix de base de ce 6 cylindres 3 litres est d’environ 44.000 euros. Il faut compter environ 2.500 euros de plus pour le 350 CV, la motorisation de pointe du moment. Avec 272 CV et 350 Nm (entre 2400 et 5000 tours par minutes), le moteur propulse sans effort ce véhicule de 1,8 tonnes. Selon le fabricant, les deux unités V6 consomment environ 10,5 litres aux 100 en moyenne, mais en pratique on se rapproche des 12 litres.

Avant tout un diesel

Galerie: Prise de contact Mercedes GLKSeul le 320 CDI est disponible en version diesel, pour un prix d’environ 47.000 euros, comme son collègue à essence. Le six cylindres que nous avons testé fournit 224 CV et 540 Nm à 1600 tours/min. Il se caractérise surtout par son silence exceptionnel, son déploiement de force harmonieux et sa montée en puissance dans les tours. Nous n'avons cependant pas pu constater la consommation indiquée de 7,9 litres lors de notre premier test de conduite, l'ordinateur de bord indiquant une valeur de presque 10 litres.

Mercedes assure la relève avec le GLK 220 CDI BlueEfficiency qui arrivera début 2009. Le tout nouveau 4 cylindres à allumage spontané coûte quant à lui 41.000 euros et sa consommation n'est que de 7 litres aux 100 grâce à des mesures d'économies habiles telles que le revêtement de bas de caisse et d'autres économies de poids. Il ne dispose cependant pas de fonction automatique start/stop comme dans la classe A.

Suffisamment économique

Galerie: Prise de contact Mercedes GLKLe premier tour de piste nous a prouvé que le GLK est suffisamment bien équipé avec son moteur de 170 CV. On passe de zéro à cent en 9 secondes et on peut faire des pointes à plus de 200 km/h. Cela devrait satisfaire bon nombre de conducteurs avertis.

Le châssis Agility Control est disponible en série sur toutes les versions, de même que la boîte automatique à 7 rapports 7G-Tronic. Le bas de caisse monté sur ressorts traditionnels en acier adapte en quelques secondes la force des amortisseurs à chaque situation. L'inclinaison latérale est ainsi nettement réduite dans les courbes et les amortisseurs du GLK dans les lignes droites.

Quand même dynamique

Galerie: Prise de contact Mercedes GLKL’alliance de la transmission intégrale et du châssis Agility Control ajoute une allure dynamique à son coté cruiser, typique du SUV. Même dans des courbes prononcées, le GLK reste fidèle à la trajectoire, malgré un centre de gravité rehaussé. La direction est directe et assiste le conducteur grâce à un retour de force très précis.

Le GLK se comporte parfaitement bien sur la route et peut concurrencer une limousine de classe moyenne aussi bien en confort qu'en dynamisme. Mais qu'en est-il du tout terrain ? Le SUV compact est le digne petit frère classe M et il répond sans problèmes aux attentes sur la piste.

Equipé pour la campagne

Galerie: Prise de contact Mercedes GLKOutre le Styling Offroad en option qui est plus beau qu'efficace, un pack Offroad Technique est disponible pour environ 700 euros. Il comprend, en plus, une protection de bas de caisse robuste, un limiteur de vitesse en pente (DSR) ainsi qu'un programme de conduite offroad. Ce dernier permet de gérer le point de patinage, les caractéristiques de la pédale d'accélérateur et l'ESP.

Le GLK est donc équipé pour les terrains difficiles et il maîtrise parfaitement des obstacles imprévus. Il gravit également sans difficultés des pentes raides et ne faiblit pas devant des virages serrés. Mais la hauteur du bas de caisse de 18 (diesel) à 20 cm (essence) limite ses capacités

Bilan

Comme d'habitude dans la famille des SUV compacts, la plupart des GLKs ne quitteront jamais les routes goudronnées. Malgré cela, Mercedes a toutefois conçu un petit frère de la classe M avec des capacités offroad surprenantes. Le GLK fait donc bonne figure sur route. Le châssis et le moteur sont au top, et avec le prochain modèle  20 CDI BlueEfficiency, Mercedes mettra sur le marché une variante extrêmement économique. Seul bémol: la qualité de finition de l'intérieur, bien en deçà de la réputation de Mercedes.

Galerie: Prise de contact Mercedes GLK

 

Salon de l’Auto de Bruxelles 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l’Auto de Bruxelles 2017 dans notre dossier spécial.

No data available

No data available

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.

Rechercher

Marque
Modèle