Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Prise de contact Mercedes M-Klasse Facelift

Prise de contact: Mercedes M-Klasse Facelift

Quelques petites retouches...

31.07.2008

Chez Mercedes, l’année 2008 semble être celle du relooking. Après les classes SL, SLK, CLS, A, B et G, le groupe allemand s'attaque désormais à la septième série. Le SUV ne peut pas pour autant être qualifié de vieux : la classe M n’est en effet âgée que de 3 ans. Ceci étant, les nouveautés apparaissent assez discrètes.

La classe M retravaillée a déjà été présentée à l’AMI de Leipzig (foire automobile internationale) au printemps 2008. Les premiers véhicules n’arriveront toutefois pas chez les clients avant l’automne. En effet, la production du SUV se fait uniquement sur commande. Une fois le bon de commande signé, il faut compter trois mois avant que le ML soit construit à Tuscaloosa, en Alabama. Il faut ensuite deux mois avant qu’il n’arrive en Europe par bateau.

Une cure de jouvence

Galerie: Prise de contact Mercedes M-Klasse FaceliftLe lifting opéré sur la classe M doit garantir son attractivité pour les prochaines années. Le modèle actuel ne doit pas prendre un coup de vieux non plus: cela nuirait aux 300 000 clients qui en sont propriétaires. Trouver le compromis entre ces deux aspects, telle a été la tâche de l'équipe de design menée par Marco Schulz.

Le lifting du véhicule ne présente pas beaucoup de possibilités de donner libre cours à sa créativité. En effet, si on change de trop nombreuses pièces de tôle, les coûts augmentent rapidement de façon démesurée. En fait, seuls les domaines du spoiler avant, des phares et de l'aspect de l'arrière peuvent être retravaillés sans jouer considérablement sur les coûts. Le nouveau modèle de l’année de la classe M possède ainsi des pare-chocs robustes et une calandre agrandie et plus profonde, tandis qu’un renfoncement dans les rétroviseurs offre une meilleure dynamique. L’ensemble présente un avant à l’allure plus acérée et plus puissante que la version précédente.

De belles courbes à l’arrière...

Galerie: Prise de contact Mercedes M-Klasse FaceliftAfin que l’arrière puisse lui aussi séduire l’oeil, on y trouve un imposant pare-choc pourvu de catadioptres, qui apparaît plus large. Si on le souhaite, les feux arrières peuvent fonctionner au moyen de LED, offrant ainsi au conducteur qui suit la vision d’un joli dessin de lumières. À cela s'ajoutent des rétroviseurs extérieurs plus grands, qui offrent un meilleur champ de vision, s’adaptant déjà aux futures réglementations.

Le nouvel habitacle offre aux passagers des sièges dont le confort surpasse encore celui des prédécesseurs. Les conducteurs présentant des problèmes de dos peuvent se réjouir des renforts pour lordose à quatre niveaux, disponibles en option, qui viennent soutenir la colonne lombaire de façon remarquable tout en augmentant le confort lors des longs trajets.

Un nouveau volant à quatre branches, orné d'éléments en chrome et de leviers en série, ainsi que la présence de cuir fin, témoignent de la finesse de la conception. La qualité des équipements de la classe M, produits aux États-Unis, n’atteint toutefois pas celle des standards allemands.

Un système multimédia remarquable

Galerie: Prise de contact Mercedes M-Klasse FaceliftLe nouveau système multimédia de la classe M constitue un régal pour les fondus de technique. L’utilisation est intuitive et se fait de façon similaire à celle du système de commande des classes S et C. Au lieu d’un bouton tournant en métal, l'accès aux fonctions se fait désormais en appuyant sur une touche.

Parmi les diverses modifications du nouveau système, en plus du dispositif mains-libres Bluetooth, on compte également une entrée Aux pour les appareils audio. Quant à l’interface media, disponible moyennant un supplément, elle permet de brancher directement un iPod ou un iPhone et de les commander via le système de menu ou les touches du volant.

La qualité sonore Surround-Sound d’une puissance de 610 Watt, des dispositifs Harman Kardon, ainsi que deux écrans de huit pouces incluant un lecteur DVD, viennent parachever cet "auto cinéma". Deux casques sans fil sont également fournis, permettant aux enfants de regarder leur série préférée sur la banquette arrière sans déranger papa et maman.

Un confort de conduite accru

Selon les ingénieurs, la maniabilité, le châssis et la direction du véhicule n'avaient pas besoin d'être améliorés. Il est vrai que cela ne s’avérait pas nécessaire, car grâce à sa haute qualité, la classe M jouit d’une grande popularité auprès des clients. Ainsi, lorsque l’on commande des suspensions pneumatiques en option, on peut régler le rapport ressorts-amortisseurs selon trois différents niveaux, de « confort » à « sportif ».

Galerie: Prise de contact Mercedes M-Klasse FaceliftCe sont un haut confort de roulement, une excellente tenue de route, mais aussi un SUV fidèle à l’esprit de Mercedes, qui permettent de caractériser le ML sur l’asphalte. Si on prévoit des excursions au delà, il ne faut pas hésiter à recourir à la formule offroad. Avec un blocage de différentiel de 100 % sur l’essieu arrière et médian, une démultiplication terrain, un dispositif de protection arrière en acier inoxydable et des suspensions pneumatiques offrant plus de garde au sol – 30 millimètres supplémentaires, face aux Airmatic traditionnels – le ML n’est pas pris au dépourvu, même dans les terrains difficiles.

Un peu moins gourmand

Comme toujours, la gamme de moteurs proposée comprend trois moteurs diesel et deux moteurs essence, présentant entre 190 et 388 CV. Les blocs ont été optimisés afin de réduire la consommation et devraient dorénavant consommer jusqu’à 0,4 litre de moins aux 100 km. En moyenne, les moteurs diesel consomment entre neuf et onze litres et les moteurs essence entre onze et douze litres.

Galerie: Prise de contact Mercedes M-Klasse FaceliftParticulièrement puissant : l’allumeur automatique V8 avec 306 CV et un couple-moteur de 700 newtonmètres. Tous les mécanismes d’entraînement sont couplés à une boîte automatique à sept vitesses. À partir de 52.272 euros, on peut acquérir un véhicule équipé d'un moteur diesel V6 et 190 CV, tandis que le moteur essence avec 272 CV est disponible pour plus de 54.329 euros.

Mercedes réserve son ML 63 AMG aux fanas de puissance. Pour un prix supérieur à 107.448 euros, on obtient un huit cylindres de 510 CV avec une cylindrée de 6,2 litres et un couple moteur de 630 Newtonmètres – esthétique sportive incluse. Compte tenu du poids à vide de plus de 2,3 tonnes, la durée pour passer de 0 à 100 km/h est de cinq secondes, ce qui s’avère assez remarquable.En revanche, la consommation de 16 litres aux 100 km reste un point faible, surtout dans les conditions actuelles.

Aux USA, la classe M sera également proposée avec le moteur diesel « propre » BlueTEC dès l’automne 2009. Grâce au système d’injection la quantité élevée d’oxyde d’azote rejetée dans les gaz d'échappement des moteurs diesel se voit presque entièrement réduite. Les allumeurs automatiques satisfont également aux sévères réglementations américaines.

Résumé

Certes, une cure de beauté ne s'avérait pas indispensable à la classe M, mais on peut dire que cela ne lui a pas fait de mal non plus. Les designers ont réussi à rendre le SUV encore plus attrayant, sans que la version précédente en pâtisse en prenant un coup de vieux. Le nouvel avant du ML lui confère un caractère plus affirmé, sans apparaître trop massif pour autant. Les conducteurs réalisant de longs trajets seront comblés par les sièges ultraconfortables, tandis que le système multimédia vient parachever l’ambiance de bien-être à bord.

Galerie: Prise de contact Mercedes M-Klasse Facelift

 

Salon de l’Auto de Bruxelles 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l’Auto de Bruxelles 2017 dans notre dossier spécial.

No data available

No data available

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.

Rechercher

Marque
Modèle