Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Prise de contact Peugeot 3008

Prise de contact: Peugeot 3008

Pot-pourri

16.06.2009

Un juste milieu est souvent préférable à un dilemme entre deux extrémités, et plus encore si le compromis n’est pas bancal, mais fascinant. C’est précisément le cas de la nouvelle Peugeot 3008, qui allie harmonieusement différents traits d’un SUV, d’un monospace et d’un modèle compact.

Bien entendu, la gigantesque gueule de lion ne laisse planer aucun doute sur la filiation de la 3008 à Peugeot, mais le reste de la silhouette est plutôt atypique pour la marque. À la fois massive et élégante, rappelant à certains égards un monospace tout en étant mâtinée de SUV, la surprenante Française conjugue un souffle d’aventure et un parfum de raffinement. La 3008 a puisé des atouts dans tous les registres, et malgré ou peut-être précisément grâce à ces associations audacieuses, elle se distingue agréablement dans l’uniformité du paysage.

L’intérieur moderne et confortable comporte lui aussi un certain nombre de solutions exclusives. L’accès rehaussé, et partant, facilité, ainsi que la position d’assise surélevée sont similaires à un tout-terrain. Le pare-brise s’élevant dans une inclinaison très progressive suscite par contre une sensation d’espace proche d’un monospace. Il faut également mentionner la console centrale massive, qui en conjonction avec le tableau de bord, enferme littéralement le conducteur comme dans un cocon. Avec un alignement d’interrupteurs à bascule sur la console centrale, le poste de conduite a en outre pratiquement l’allure de la cabine de pilotage d’un avion.

À portée de regard, toujours

Peugeot 3008L’habitacle de la 3008 contient également quelques innovations intéressantes. Au lieu d’un levier de frein à main, l’on ne trouve plus par exemple qu’un petit commutateur commandant le frein de stationnement électrique, qui par ailleurs, fait automatiquement fonction d’aide au démarrage en côte. De plus, Peugeot propose pour la première fois dans la 3008 un affichage Head-Up. Les informations importantes telles que la vitesse sont ainsi projetées droit dans le champ de vision du conducteur. Elles n’apparaissent toutefois pas directement sur le pare-brise, comme dans une BMW, mais sur un petit écran de verre rétractable. Cette solution est certes moins élégante, mais elle est économique.

Coffre créatif

Peugeot 3008Le concept de coffre exceptionnel de la 3008 mérite d’être particulièrement salué. Ainsi, le hayon est divisé horizontalement en deux parties et la partie inférieure peut servir de siège d’appoint, par exemple, à l’occasion d’un pique-nique. La malle de 432 litres est en outre compartimentée par un plancher de chargement modulable, qui peut être installé dans trois positions. En rabattant la banquette arrière en deux parties, l’on obtient une surface de chargement presque plate. La capacité maximale, à 1241 litres, est toutefois quelque peu limitée. Dans les deux finitions supérieures, le siège du convoyeur peut néanmoins être rabattu, permettant le transport d’objets d’une longueur allant jusqu’à 2,60 mètres.

Avec la motorisation de pointe 155 THP que nous avons mise à l’épreuve, le siège convoyeur flexible est inclus dans le généreux équipement de série. L’entraînement pourrait satisfaire même les automobilistes les plus exigeants. Le moteur essence de 1,6 litre est déjà connu dans la Mini et d’autres modèles Peugeot. Malgré sa cylindrée relativement modeste, le quatre cylindres assure une poussée vigoureuse grâce à une suralimentation.

Dynamique

Peugeot 3008D’après Peugeot, le sprint jusqu’aux 100 km/h nécessite quelque neuf secondes et la vitesse de pointe culmine à un peu plus de 200 km/h. Dans ce cadre, le moteur impressionne à plusieurs égards : outre une discrétion de fonctionnement remarquable, il atteste d’une fabuleuse réactivité pratiquement sans temps mort dans la réponse du turbo et ses 240 newtons-mètres de couple sont disponibles dès 1400 tours. La poussée pleine d’entrain se termine rapidement et sans s’étrangler à 7000 tours, plutôt sans ménagement, sous l’effet du limiteur. Au plus tard à ce stade, il est temps de se saisir du levier d’un maniement facile pour passer la démultiplication supérieure de la transmission à six rapports d’une agréable précision.

Données techniques
 
Marque et modèle   Peugeot 3008 1.6
Gamme d’équipement   Premium Pack
Dimensions et poids    
Longueur / Largeur / Hauteur (mm)   4.365 / 1.837 / 1.639
Empattement (mm)   2.613
Rayon de braquage (m)   11
Poids à vide (kg)   1.534
Capacité du coffre (litres)   432 - 1.241
Pneus du modèle d’essai   235/45 R 18
Moteur    
Cylindrée (cm³) / Cylindres (nombre et disposition)   1.598 / 4 en ligne
Puissance (CV)   156
Couple (Nm) / tours/minute   240 / 1.400
Entraînement   Traction avant
Transmission   Boîte manuelle à 6 rapports
Verbrauch    
Type de carburant   Essence
Mixte d’après le constructeur (l/100 km)   7,1
Émissions de CO2 (g/km)   167
Cycle de consommation d’après AS24 (l/100 km)   n.c.
Performances    
0 à 100 km/h d’après le constructeur (s)   8,9
Sprint de 0 à 100 km/h d’après AS24 (s)   n.c.
Arrêt de 100 à 0 km/h d’après AS24 (m)   n.c.
Vitesse maximale (km/h)   202
Prix    
à partir de (euros)   25.580
 
Plus de données
Moins de données
 

Malgré ses bonnes performances routières, la 3008 155 THP dont le poids excède 1,5 tonne sur la balance devrait garder une consommation modérée. Le constructeur indique qu’un trajet de 100 kilomètres nécessite 7 litres d’essence bien tassés. Malgré ces chiffres séduisants, la consommation pourrait plutôt osciller dans la pratique autour des 10 litres. L’expérience nous enseigne en effet que, si l’on sollicite la puissance d’un moteur turbo, son appétit se révèle aisément déraisonnable.

Partout à l’aise

Peugeot 3008En tout cas, la 3008 attise les tentations de conduite rapide. Nonobstant la structure de traction avant, les influences de l’entraînement sur la direction restent limitées. Le même constat s’applique au roulis de la cinq places, dont la hauteur dépasse tout de même 1,60 mètre. Lorsque l’engin approche les limites de l’adhérence, il cède nonchalamment au sous-virage, avant d’être maintenu dans sa trajectoire par l’ESP à l’intervention sensible. Bien que le châssis soit configuré dans l’ensemble dans un style d’une agilité agréable, la plate-forme reste en outre confortable. Chemins pavés, autoroutes ou courbes rapides- le sentiment de bien-être de la 3008 et de ses occupants n’est altéré en aucune circonstance.

En dehors des routes asphaltées, la 3008 se montre également plus compétente qu’un monospace ordinaire. En marge d’une garde au sol légèrement surélevée, elle peut en effet bénéficier en option du Grip Control, qui permet de sélectionner au moyen d’un commutateur rotatif cinq programmations distinctes pour le contrôle de la motricité. Le système de régulation assure ainsi la motricité idéale sur chaque surface, que l’on roule sur le macadam, la boue ou la neige. Malgré cela, les possibilités de parcours hors route restent extrêmement restreintes. Une transmission intégrale, plus efficace pour cet usage, ne pourra être commandée qu’à partir de 2011 en combinaison avec la motorisation hybride annoncée pour cette date. Même ainsi équipée, la 3008 ne pourra toutefois témoigner de réelles qualités de franchissement.

Équipement attrayant, prix attrayant

En termes de prix, la 3008 est proposée en entrée de gamme à partir de 20.280 euros pour un moteur essence de 120 CV dans la finition de base Confort Pack. Dès cette déclinaison, l’équipement est relativement riche: outre l’ESP et six airbags, il inclut différents agréments tels que les lève-vitres électriques à l’avant, le volant en cuir et la climatisation.

Peugeot 3008La mécanique 2.0 HDI 150 CV est obligatoirement associée à la finition de milieu de gamme Premium à partir de 26.830 euros. L’antiroulis, le régulateur de vitesse, les jantes de 17 pouces en métal léger, le toit vitré panoramique, une radio compatible MP3 et une lampe de poche s’ajoutent alors à la dotation. Enfin, un réel raffinement s’installe dans le modèle haut de gamme Platinum, qui arbore une panoplie de signes extérieurs d’aventure, trône sur des jantes de 18 pouces, et pour couronner le tout, possède l’aide au stationnement, la climatisation automatique, l’affichage Head-Up et le volant cuir. Dans cette configuration, notre 3008 coûte près de 28.000 euros. En tenant compte d’un équipement et d’une motorisation sensiblement comparables, il faut débourser plus pour un Nissan Qashqai, et même beaucoup plus encore pour un VW Cross Touran.

En bref

Peugeot 3008Le cocktail de styles de la 3008 est réussi: intégrant des éléments de monospace, de SUV et de compacte, Peugeot a réuni de façon attrayante un grand nombre de caractéristiques fortement demandées à l’heure actuelle dans le monde de l’automobile. De plus, la marque au lion a instillé çà et là dans cette prouesse de polyvalence quelques touches séduisantes.

Le poste de conduite élégant engendre une ambiance agréable de haute technologie. Au titre des particularités, l’on peut en outre citer un coffre particulièrement modulable, qui ne manque d’un peu de capacité que dans la configuration de charge maximale.

Le moteur essence de notre exemplaire d’essai procure une impulsion substantielle et le châssis rigide permet également de s’amuser dans les courbes à une allure soutenue. En ce qui concerne son prix, la 3008 est également bien positionnée. À tout le moins si elle est comparée à ses concurrentes inspirées de SUV, la Peugeot représente un choix extrêmement avantageux.

Peugeot 3008

 

Salon de l’Auto de Bruxelles 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l’Auto de Bruxelles 2017 dans notre dossier spécial.

No data available

No data available

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.

Rechercher

Marque
Modèle