Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Test Hyundai i30 1.6 CRDi

Test: Hyundai i30 1.6 CRDi

Première Catégorie

04.09.2008

Nouveau design, nouveau nom, nouvelle technique: l’i30 de Hyundai prend largement ses distances avec ses prédécesseurs. Sa montée en ligue 1 de la catégorie des compactes devrait lui permettre de se tailler une part de marché plus importante dans le segmentC. L’i30, avec son petit moteur diesel, est une compacte moderne, au prix attrayant.

C’en est fini du baroque coréen. Et pour cause: la carrosserie discrète de l’i30 a été conçue en Allemagne. Son design réussi a été développé au centre européen de recherche et de développement de Hyundai, implanté à Rüsselsheim. Grands phares en verre transparent, parures chromées et arêtes de lumière, autant de détails qui confèrent à l'i30 une apparence résolument moderne. Le pli horizontal visible sur son hayon, en particulier, est frappant. Elle n’est pas sans rappeler la BMW Série 1, tandis que les feux arrière verticaux s’apparentent à ceux de la Mercedes Classe A.

Spacieuse et versatile

Galerie: Test Hyundai i30 1.6 CRDiSous sa carapace l’i30 cache un coffre d’une capacité de 340 litres. La banquette arrière rabattable 60/40 permet, en toute simplicité, d’augmenter considérablement la contenance. Et pour porter l’espace de rangement à son maximum, soit 1.250 litres, il suffit de rabattre vers l’avant l’assise de la banquette arrière, quoique cette opération soit quelque peu fastidieuse. Si l’i30 ne reçoit pas la médaille dans la catégorie Espace de rangement, le compartiment à bagages, intelligemment conçu, et d'autres petits compartiments de rangement offrent néanmoins un vrai confort. Les crochets à bagages, filet à bagages et boucles parachèvent cette impression positive.

Ceux qui n’ont pas d’objets volumineux à transporter, pourront installer jusqu’à troispassagers à l’arrière. Grâce à un empattement de 2,65 mètres pour une longueur totale de 4,25m, les adultes y trouvent un espace suffisant pour les jambes. La garde au toit à l’arrière est tout aussi bonne. Enfin, les passagers arrière bénéficient de trois ceintures 3 points et de 3 véritables appuis-tête.

Un poste de pilotage moderne

Galerie: Test Hyundai i30 1.6 CRDiA l’avant aussi, l'espace est satisfaisant, et les sièges sont confortables. Le poste de pilotage de l’i30 est résolument moderne et agréable à l’œil. La finition est convenable, avec des surfaces en mousse souple, mais les matériaux restent de qualité moyenne. Sur ce point, la Golf passe pour plus élégante. L’intégration du système de navigation sur le tableau de bord de l’i30 laisse à désirer. L'appareil en lui-même et la qualité d'assemblage ne parviennent pas vraiment à convaincre. Si le système de navigation numérique est bel et bien utile en pratique, nous lui préférerions néanmoins un appareil autonome et moins cher. L’utilisation du système de navigation demande de l’intuition, et des nerfs. Les autres éléments de commande de l’i30 sont moins énigmatiques. Des compteurs classiques sur le tableau de bord, ainsi que deux voyants illuminés en bleu communiquent au conducteur toutes les informations dont il a besoin, et bien plus encore. Mais, au cours de notre essai  la climatisation automatique semblait avoir du mal à surmonter la chaleur estivale.

Impressionnant

Galerie: Test Hyundai i30 1.6 CRDiOn ne peut pas en dire autant du petit moteur diesel 1,6l. Le moteur turbo arrive à extirper 116 ch et un couple de 250 Nm avec ses quatre cylindres. Selon les chiffres annoncés par Hyundai, il fait passer les 1400 kg de 0 à 100 km/h en 11,6 secondes, et atteint une vitesse de pointe de 188 km/h. Nous avons fait nos propres mesures, et nous avons réussi à baisser le chrono à 11,3 secondes, améliorant ainsi la valeur annoncée. Nous avons atteint 184 km/h en vitesse de pointe. Le compteur affichait alors 195 km/h.

Galerie: Test Hyundai i30 1.6 CRDiSi le moteur diesel paraît encore légèrement ronchon dans les tours inférieurs, il est plutôt silencieux dans les tours supérieurs. Malgré tout, l’i30 peut mieux faire en matière de niveau sonore. Côté transmission, on peut déplorer l’absence de 6e vitesse sur une boîte manuelle qui ne dispose que de  5 rapports. A bas régime, le moteur a un couple un peu faible. En ville, on ne peut utiliser que quatre vitesses, la 5e ne devient utile qu'aux alentours des 60 km/h.

6 rapports permettraient de réduire encore un peu la consommation. Même si, d’après les chiffres de Hyundai, l’i30, fait preuve d’une consommation très raisonnable de 4,7 litres aux 100. Au cours de notre essai, nous avons constaté une moyenne de 5,9 litres. Avec un pic de 8litres environ, sur autoroute parcourue à une vitesse plutôt élevée.

Comportement parfait sur autoroute

Galerie: Test Hyundai i30 1.6 CRDiLa Hyundai peut enchaîner les kilomètres à vitesse rapide sur autoroute en toute sérénité. A sa vitesse de pointe, l’i30 tient bien la route, et la direction se durcit de façon agréable. Tout porte à croire qu’elle pourrait aisément se balader au-delà des 200 km/h. Si sa conduite assure un bon confort, les amortisseurs ne sont toutefois pas assez souples. La suspension pourrait gagner en douceur.

L’i30 ne rechigne pas à aborder les courbes rapides, d’autant que l’ESP, de série, intervient rapidement, malgré des problèmes de traction, et une nette tendance au sous-virage. Les petits pneus de 185 dont elle est chaussée y sont certainement pour quelque chose.

Galerie: Test Hyundai i30 1.6 CRDiL’assez grand rayon de braquage, et le freinage moyen viennent jouer les trouble-fête, contrastant avec le plaisir qu’inspire la conception plutôt réussie du châssis. Durant notre essai, nous avons testé la distance d’arrêt de 100 à 0 km/h, les freins chauds. Le résultat est plutôt correct sans être particulièrement brillant: il lui faut 43 mètres pour s'arrêter net.

Un prix avantageux

Dans le domaine des équipements et du  prix, l’i30 voit sonner son heure de gloire. Cette berline compacte et moderne de 4 portes, équipée d’un puissant moteur avec filtre à particules, est vendue pour seulement 16.499 euros. Pour ce prix, la finition Comfort comprend six airbags, l’ESP, le verrouillage centralisé à distance, un autoradio CD avec prise USB, les lève-vitres électriques et la climatisation. Pour prétendre au même niveau d’équipement qu’une Golf motorisée d’un diesel de 105 ch, il faudra débourser plus de 4.000 euros supplémentaires.

Galerie: Test Hyundai i30 1.6 CRDiLa liste des prix de l’i30 a été très clairement élaborée. Le 1,6 CDRi est disponible en version Comfort ou dans les versions Lounge (18.499 euros), i-inspiration (18.799 euros), Style (20.499 euros) et Executive (25.999 euros). Enfin, la liste des options disponibles se cantonne à la peinture métallisée et au toit ouvrant panoramique.

Conclusion

Malgré son petit prix, l’i30 de Hyundai ne renonce à rien. Elle s’affirme même plutôt comme une compacte moderne, sans gros points faibles. Si la Coréenne n’égale pas le niveau de qualité d’une Golf, elle la bat nettement par son prix, et remplit parfaitement son contrat. L’i30 est une alternative intéressante pour tous ceux qui recherchent un rapport qualité/prix avantageux.

Galerie: Test Hyundai i30 1.6 CRDi

 

Toute l'Europe

Le plus gros marché automobile d'Europe:

16 langues, 10 pays, 1seul marché.

No data available

No data available

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.

Rechercher

Marque
Modèle