Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Test Mazda 6 2.5 Sport

Test: Mazda 6 2.5 Sport

Raison et esthétisme

19.11.2008

Les voitures de catégorie moyenne étaient autrefois des carrosses familiaux brillant plus par leur ergonomie que par leur esthétique. La sagesse de la décision partait d'un point de vue rationnel. Depuis, les constructeurs ont prouvé un peu plus chaque jour qu'il était possible de concilier raison, plaisir de conduite et design élégant. A l'essai : la Mazda 6 et son moteur essence de 170 ch.

Avant de nous consacrer à ce bel esprit, remplissons notre devoir:quatre passagers s'installent sans difficulté dans la Mazda 6 de 4,76 mètres de long. Le cinquième passager se sentira comme de bien entendu à l'étroit sur la banquette arrière, mais le strapontin offre pour sa part suffisamment de place sur de courts trajets. A l'arrière, l'espace pour les jambes ne manquera pas de satisfaire les passagers, mais le dégagement à la tête est plus restreint. Le confort des sièges se laisse notamment apprécier pendant de longs trajets, mais le conducteur et le passager avant souhaiteront de temps à autre un maintien latéral de meilleur aloi.

Les surfaces douces au toucher font régner une atmosphère de bien-être dans la Mazda 6. Le concept de commande saute aux yeux et les touches disposées sur le volant permettent non seulement de piloter la radio mais également de régler la température. Les instruments ronds Optitron éclairés de rouge et de bleu témoignent non seulement d'une esthétique remarquable, mais également d'une parfaite lisibilité. Il aurait suffi d’ajouter quelques surfaces d’appui pour mettre la dernière touche au tableau de bord.

Plus spacieuse et plus légère

Galerie: Test Mazda 6 2.5 Sport Les quelque 7 centimètres de plus de la Mazda offrent suffisamment d'espace de rangement pour les bagages. Le coffre d'accès facile accueille 519 litres et si besoin est la banquette arrière est rabattable en 40/60 par une simple poignée. Même en augmentant la taille - et en étendant l'équipement de série - les ingénieurs ont pu réduire le poids de 35 kilogrammes.

« Normalement, la nouvelle Mazda 6 aurait dû peser au moins 90 kilogrammes de plus », souligne Ryuichi Umeshita, le chef de projet responsable de ces kilos envolés. Il attire fièrement l’attention sur le fait que ces efforts d’allégement sont le résultat de l’emploi accru d'aciers plus solides et plus résistants.

Un tout nouveau design

Galerie: Test Mazda 6 2.5 Sport Le design élégant de la nippone ne gâte pas le plaisir de conduire cette catégorie moyenne. Des porte-à-faux courts, des projecteurs taillés à la serpe et en forme d'amande et des feux arrière futuristes donnent à la Mazda une impression de fraîcheur et de dynamisme. Le charme simple des générations précédentes a définitivement fait place à une allure sportive et moderne.

Elle est élégante, certes. Mais le bloc puissant contribue bien plus à l'agrément de conduite. Après tout, le gros quatre cylindres de 2,5 litres est le représentant le plus dynamique des moteurs à explosion - et il satisfait tout à fait aux devoirs de sa charge. Seule une légère faiblesse au démarrage ralentit la force déployée par le groupe vigoureux de 170 ch.

Une traction civilisée

Galerie: Test Mazda 6 2.5 Sport Si l'obstacle est franchi, le moteur essence avec son couple de 226 newtons-mètres paye de sa personne et expédie en huit secondes l’aiguille du compteur de vitesse au-delà des 100 à l’heure. A 220 km/h, tout s’arrête. Bien que le 2,5 litres soit le représentant le plus puissant de sa catégorie, sa consommation est assez retenue. Le constructeur indique 8,1 litres, mais la consommation enregistrée lors de notre essai était de 9,5 litres aux 100 kilomètres.

Le moteur tient son rang et tourne sans faire de bruit, mais en montant dans les tours, il fait entendre une sonorité appuyée dans l'habitacle du reste silencieux. La conception sportive est mise en exergue par la transmission ciselée à 6 rapports. En revanche, aucune boîte automatique n'est disponible au catalogue et ne le sera pas plus dans un proche avenir. Le conducteur rechignant à passer les vitesses devra se mettre à la version deux litres moins puissante.

Ajustée avec rigidité

Galerie: Test Mazda 6 2.5 Sport Le châssis fait également tout l’honneur du caractère sportif. Disparue la sympathique familiale:la conception de la Mazda 6 est ostensiblement sèche. Conjuguée aux roues 18 pouces de série, elle se fait parfois au détriment du confort. Les joints transversaux sont en partie difficilement absorbés, et la Mazda semble de temps à autre un peu gauche.

Le réglage du châssis est en revanche magnifiquement taillé pour donner du plaisir. La direction rigide dirige la nippone avec précision dans les courbes et l'ESP de série n'intervient que rarement. Et celui qui le souhaite peut également désactiver le dispositif d’aide électronique sans rendre la Mazda incalculable. En sous-virage, la berline est aisément maîtrisée par les roues avant.

Un équipement pléthorique

Galerie: Test Mazda 6 2.5 Sport La signature du bon de commande de la nippone procure également du plaisir car la berline est livrée avec un équipement de série à la limite du complet. A la base, la Mazda 6 Sport en vente à partir de 31.920 euros dispose entre autres de sièges simili-cuir chauffants, d'un système audio Bose avec chargeur de CD et d'une entrée auxiliaire, de projecteurs bi-xénon, d'un régulateur de vitesse, d'une climatisation automatique, de feux anti-brouillard et d'un détecteur de pluie.

Données techniques
 
Marque et modèle   Mazda 6 2.5
Gamme d’équipement   Sport
Dimensions et poids    
Longueur/Largeur/Hauteur (mm)   4.755 / 1.795 / 1.440
Empattement (mm)   2.725
Rayon de braquage (m)   11,8
Poids à vide (kg)   1.395
Capacité du coffre (litres)   519
Pneus du modèle d’essai   225/45 R 18
Moteur    
Cylindrée (cm3) / cylindres (nombre, type)   2488 / 4, en ligne
Puissance (ch)   170
Couple (Nm) / tours   226 / 4.000
Traction   avant
Transmission   manuelle 6 rapports
Consommation    
Carburant   essence
Mixte d’après le constructeur (l/100 km)   8,1
Emissions de CO2 (g/km)   192
Consommation d’après AS24 (l/100 km)   9,5
Performances    
0-100 km/h (s) d’après le constructeur   8
Sprint 0-100 km/h (s) d’après AS24   n.c.
Arrêt  100-0 km/h (m) d’après AS24   n.c.
Vitesse maximale (km/h)   220
Prix    
à partir de (euros)   31.920
 
Plus de données
Moins de données
 

Galerie: Test Mazda 6 2.5 Sport En bref

Mazda l’a prouvé:catégorie moyenne n’est plus synonyme d’ennui. Avec la Mazda 6 les Japonais envoient un représentant extrêmement élégant et sportif à la course aux clients. Si les uns trouveront le réglage du châssis peut-être un peu trop rigide, les autres apprécieront la dynamique de la conduite. En offrant suffisamment de place aux passagers et à leurs bagages, elle conserve son aspect familial. Un autre argument de vente à faire valoir est l’équipement de série pléthorique, proposé à un prix relativement attractif.

 

Salon de l’Auto de Bruxelles 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l’Auto de Bruxelles 2017 dans notre dossier spécial.

No data available

No data available

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.

Rechercher

Marque
Modèle